Shannon Taggart

Spiritualism – Gretchen Speaks to Her Brother

Spiritualism – Gretchen Speaks to Her Brother

[Texte originalement publié sur Sinistre Magazine]

Lorsqu’on y pense un peu, la spiritualité occupe une grande place dans notre passion pour l’horreur. Quelque soit notre religion, les histoires de fantômes, de possessions démoniaques ou encore de rituels de sorcellerie, ont tous un point commun : l’âme. Shannon Taggart, notre artiste du mois, s’intéresse de près à ces différentes croyances. De si près en fait, qu’elle a pu, dans sa jeune carrière, documenter de nombreuses séances de spiritisme, d’exorcisme et même de vaudou à l’aide de sa caméra. J’ai eu la chance de m’entretenir avec la photographe New-Yorkaise concernant sa quête plutôt hors du commun.

After Anne’s metal bending session.

After Anne’s metal bending session

Spiritualism – Gretchen Speaks to Her Brother

C’est à l’adolescence que Taggart prend contact avec le spiritisme pour la première fois. À l’époque, une médium révèle un grand secret à son cousin au sujet de la mort de leur grand-père. L’évènement sème une graine — et beaucoup de questions — dans l’esprit de la jeune femme et c’est en 2001, après ses études en photographie, qu’elle entreprend ses recherches, commençant par Lily Dale, une communauté de spirites située à Chautauqua County dans l’état de New York, l’endroit même où l’étrange révélation eut lieue quelques années plus tôt. «Je comptais passer un été à concevoir une série d’approche très journalistique sur Lily Dale et de la religion du Spiritualisme. J’ai d’abord pensé que la tradition du Spiritualisme devait être un système destiné à se jouer des personnes qui le voulaient bien. À la place, je me suis retrouvée face à quelque chose de très mystérieux.»

Spiritualism – Circle singing for Energy

Spiritualism – Circle singing for Energy

Seulement attention, Taggart ne s’est pas lancée dans une chasse aux fantômes à l’aide de son équipement. La photographe a trouvé sa façon bien à elle de transposer les énergies qui émanent de ces sessions ou rituels sur pellicules. Cette technique, elle l’utilise aussi pour apporter une touche mystérieuse et un peu fantomatique à ses nombreux portraits. Elle se sert en fait des erreurs de la photographie pour construire la plupart de ses images avec des focus hors-champs, des temps d’exposition trop lents pour la lumière disponible, etc. Concernant ses recherches sur le terrain, elle précise que sa présence est tout à fait désirée : «Pour tous mes projets, je prends le temps de tisser des liens bien avant que les photographies soient prises. Par le temps où je commence à photographier, il y a un niveau de confort qui s’est installé. Je ne photographie jamais où je ne suis pas complètement la bienvenue.»

Basement Vodou

Basement Vodou

C’est de cette manière qu’elle fait la rencontre, en 2005, d’une prêtresse vaudou, Rose Marie Pierre. Cette dernière est à la tête d’un temple situé dans le sous-sol d’un commerce à Brooklyn. L’artiste est invitée à documenter leurs rituels et les images captées, plutôt saisissantes, font littéralement le tour du web. Quant à ses clichés concernant les exorcismes catholiques, c’est son style et sa réputation qui lui ont valut le job. «Je me suis intéressée au vaudou lorsque j’ai découvert le travail de Maya Deren [réalisatrice américaine d’origine russe qui concevait dans les années 40 et 50 des courts-métrages surréalistes et expérimentaux mariant danse et rituels vaudous] plus tôt dans mes études en photographie. Les exorcismes que j’ai filmés ont quant à eux été commandés par le magazine Discover

Shannon_Taggart-Exorcism-2

Exorcism for Discovery

Exorcism for Discovery

Lorsqu’on lui pose la question, Taggart ne nie pas avoir été témoin d’évènements qu’elle ne pouvait expliquer lors de ses shootings. Elle demeure cependant plutôt vague sur la nature de ceux-ci, prétextant que ses histoires sonnent un peu stupides lorsqu’elle les met en mots. Même en lui demandant si certains moments lors de ces séances se sont avérés inconfortables ou carrément terrifiants, elle ne bronche pas. «Il y en a eu beaucoup trop pour que je les mentionne.» Dommage, on aura bien essayé!

Spiritualism – Channeling Marie Laveau

Spiritualism – Channeling Marie Laveau

Avec le temps, l’artiste est devenue une véritable mordue de ces rites et traditions. Depuis 2009, elle et sept autres artistes et blogueurs s’occupent de l’Observatory, un espace artistique qui se dévoue aux sujets qui se retrouvent à la jonction de l’art, la science, la magie et la nature. Situé à Brooklyn, l’endroit propose différentes expositions, projections, classes et conférences que Taggart donne à l’occasion. Conjointement et juste à côté, on retrouve The Morbid Anatomy Library and Museum, une librairie de curiosités à mi-chemin entre la beauté et la mort créée par Joanna Ebenstein, la fondatrice de l’Observatory. Tout ces gens s’affairent présentement à la création du premier tome du Morbid Anatomy Anthology. Financée par une campagne Kickstarter explosive — le projet a reçu plus de 46 000$ en donations alors que le but à atteindre n’était que de 8 000$ — l’anthologie immortalisera en mots et en images le meilleur de leurs activités (voir la vidéo de présentation pour en connaître davantage). «Il y aura un essai à propos de mon travail ainsi qu’une sélection des mes photographies de la série Spiritualism dans le Morbid Anatomy Anthology à paraître. Il verra le jour à la fin 2013.»

Spiritualism – Reverend Jean heals Jennifer

Spiritualism – Reverend Jean heals Jennifer

Nous aurons l’occasion d’en rediscuter dans quelques mois, puisque j’ai terriblement hâte de mettre la main sur ce bouquin. D’ici là, l’artiste poursuit ses activités. «Présentement, je suis très centrée sur un projet à propos de la médiumnité à effets physiques [qui matérialise les énergies en bruits, voix, objets et même de parties du corps ou de corps complets, sous forme d’ectoplasmes par exemple] que j’ai l’intention de publier en livre. Dans le futur, j’espère terminer mon travail sur la manipulation de serpents [un rituel religieux pratiqué dans certaines églises pentecôtistes américaines] avec le révérend Jimmy Morrow au Tennessee.»

Shannon_Taggart-Portrait-2

Portraits

Portraits

Vous pouvez visiter le site officiel de Shannon Taggart pour consulter l’ensemble de ses projets. Prenez aussi un instant pour aller voir son blogue-photo Paranormal-Vernacular, un endroit où elle partage sporadiquement des photographies mystérieuses qui l’inspirent.

Leolyn Hotel, Lily Dale

Leolyn Hotel, Lily Dale

Publicités

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s