Fantasia 2012: Spécial expo «If They Came From Within»

[Texte originalement publié sur Sinistre Magazine]

Il aurait été un peu cinglé de louper l’occasion de ne pas inclure l’exposition itinérante If They Came From Within: An Alternative History of Canadian Horror dans une chronique du Trauma Oculaire. D’autant plus qu’elle est présentée en grande primeur à Montréal, dans le cadre de la 16e édition du Festival Fantasia. Prêts pour une bonne dose de canuxploitation?

FT12_ICFW_email1

Imaginez. On a confié la tâche suivante à plus d’une douzaine de réalisateurs de cinéma de genre canadien: pensez à un titre, une année de sortie fictive, ainsi qu’au synopsis (toujours à saveur canadienne) pour un film qui n’a jamais existé ou qui ne verra jamais le jour. Associez ensuite ces petits scénarios imaginaires à autant d’artistes illustrateurs et graphistes les plus prisés du pays et vous obtenez sûrement l’exposition la plus improbable de l’histoire du cinéma made in Canada.

C’est exactement ce qui se produit actuellement à la Cinémathèque québécoise  jusqu’au 29 juillet prochain grâce à cette idée complètement disjonctée de Dave Alexander, rédacteur en chef du magazine Rue Morgue. Les artistes associés au projet n’avaient qu’une contrainte à respecter, celle de représenter le plus fidèlement possible l’époque où le film aurait été produit. Un beau défi que tous ont su relever haut la main!

poster-7heures

C’est d’ailleurs chronologiquement que l’exposition, montée sans prétention, se présente. Maurice Devereaux (End of the Line), par exemple, imagine ainsi en compagnie de Donald Caron au visuel, une production de 1953 sur le thème de notre légende nationale du Bonhomme Sept-Heure, mettant en vedette nul autre que William Shatner, Lily St-Cyr et Yvonne Laflamme (La Petite Aurore l’enfant martyre)! Devereaux nous apprenait d’ailleurs durant la table ronde sur le sujet qu’il a toujours rêvé réaliser un long-métrage sur le sujet et qu’un scénario était même déjà écrit. Avis aux producteurs intéressés… Sinon, en 2028, Éric Tessier (5150 Rue des Ormes) envisage quant à lui un documentaire sur une récente et gigantesque guerre civile québécoise engendrée par le gouvernement de Stephen Harper. L’horreur!

Outre ces délires, vous pourrez admirer les œuvres d’un supposé giallo Québec-Italie intitulé The Editor et pensé par la troupe Astron-6 (Father’s Day), un opus oublié de la légendaire et voluptueuse Emanuelle en visite au Canada (elle ferait même un passage à Montréal!) ainsi qu’un fabuleux slasher/survival de 1983, Cabane à Sang, où le sirop d’érable semble couler à flot. Lors de votre visite, ne vous privez pas de lire les synopsis – quelques fois erronés en français, oups! – de fond en comble, sinon vous risquez de manquer la désopilante proposition de Karim Hussain (La Belle Bête), La Boîte du Diable, un film de 1977 sur fond de Crise d’Octobre satanique. Oh, et portez aussi une attention particulière aux détails des affiches. Je n’avais pas remarqué au premier coup d’œil cette petite surprise qui se cache dans la proposition pour Pontypool Changes

603477_246277345491907_1133943200_n

Comme si ce n’était pas suffisant, le compositeur Conrad Simon a pour sa part imaginé des trames sonores pour certains des titres proposés. Vous pourrez entendre ces pièces durant votre visite. Elles sont aussi disponibles en écoute via le site web de son agence. Sinon, au centre de la pièce, vous retrouverez quelques vestiges fictifs de ces suggestions, comme une maquette du fameux Tundrasaur! que l’artiste Rupert Bottenberg a créé spécialement dans le but de concevoir son illustration pour ce scénario improbable de 1962.

L’exposition nous fait vraiment revivre la nostalgie de l’époque révolue des sublimes jaquettes dessinées à l’ère des VHS. Une période où les affiches de films faisaient travailler notre imaginaire à la vitesse grand V, et parfois même de manière encore plus horrifique que le film ne savait le faire. Vous constaterez d’ailleurs qu’aucune soumission ne propose de film datant des années 90, une époque plutôt mauvaise dans le domaine des illustrations du genre. Bref, courez visiter If They Came From Within, c’est gratuit et carrément unique!

THE-MUMMY-SPEAKS

P.S.: On apprenait également lors de la table ronde que les gars de Astron-6 ont tourné tout récemment une fausse bande-annonce pour The Editor. Définitivement à surveiller…

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s