Suzzan Blac

[Texte originalement publié sur Sinistre Magazine]

Quoi de mieux pour ce premier Trauma Oculaire de l’année que de vous présenter celle que l’on surnomme dans le milieu de la peinture la «déesse du gore» (Goddess of Gore)? Effectivement, il suffit de contempler quelques toiles de Suzzan Blac pour lui concéder cet infâme titre sur le champ! Sanglant, irrévérencieux et cruel, voilà quelques adjectifs décrivant à merveille son art.

Your Suffering Is Real, 2009

Your Suffering Is Real, 2009

Née à Birmingham en 1960 au Royaume-Uni, Blac, comme la plupart des artistes, se découvre une passion pour le dessin en bas âge. À l’adolescence, ses dessins deviennent de plus en plus sombres et violents, mais la critique négative des membres de son entourage la force à créer des images plus sereines et acceptables socialement. Ce n’est qu’à 40 ans que l’artiste tente sa chance avec la peinture et balaie toutes les conventions du revers de la main pour enfin créer un art qui lui ressemble vraiment.

Pornographic Meat, 2002

Pornographic Meat, 2002

Inspirée par l’univers étrange de Francis Bacon, les portraits réalistes de Jan Van Eyck et Hans Holbain ainsi que le style baroque de Caravaggio, Blac crée un univers unique et dérangeant, directement influencé par les expériences souffrantes de sa vie. Elle n’hésite d’ailleurs pas à nommer Jonathan Davis (chanteur de Korn), Otep Shamaya (du groupe métal Otep) ou même Beethoven comme des influences qui comme elle, ont beaucoup souffert, mais tout donné pour leur art. D’ailleurs, chacune de ses toiles s’interprète comme un autoportrait alors que Blac s’intéresse principalement à coucher ses états d’âme sur canevas. Se faisant, le corps de la femme est souvent dépeint violenté et abusé.

Do You Bleed Like I Bleed, 2007

Do You Bleed Like I Bleed, 2007

Ce qu’il y a d’étonnant dans le parcours de Blac, c’est que jamais dans sa vie elle n’a reçu de cours particulier ou de formation en art. Selon elle, un véritable artiste connaît déjà les couleurs, les perspectives et les compositions. De toute façon, elle se définit comme beaucoup trop entêtée pour se faire donner la leçon. L’huile est le principal médium qu’elle utilise aujourd’hui; il lui permet d’obtenir ce niveau de réalisme plutôt saisissant. Toujours par soucis de réalisme, Blac avoue que quelques-unes de ses œuvres pourraient toutefois contenir un peu de son sang. Elle n’hésite pas à se servir de ce fluide alternatif pour agencer les couleurs ou encore observer les éclaboussures sur les surfaces. Une véritable perfectionniste!

Chez elle, l’élaboration d’une toile débute avec un simple sketch à la volée lorsqu’une idée germe dans son imagination. L’artiste se lance ensuite directement sur toile et n’utilise jamais de références, de croquis élaborés ou de photographies pour créer. Son style surréaliste et extrêmement détaillé lui permet de transformer ses démons intérieurs en quelque chose d’esthétique et de travaillé, de manière cathartique.

Tell Me You Love It, 2009

Tell Me You Love It, 2009

Bien que les peintures de Blac soient suffisamment explicites, elle avoue avoir une quarantaine de toiles qui n’ont jamais été montrées. Cette petite collection privée serait beaucoup trop violente et personnelle pour voir le jour sur le web ou dans quelconque musée, selon les commentaires de ses proches. Plutôt intrigant! L’artiste a néanmoins sous-entendu, lors d’entrevues, que peut-être un jour…

Présentement, la déesse du gore travaille en collaboration avec une enseignante en psychologie qui utilise son art et son parcours comme exemples lors de thérapies de groupe pour les personnes ayant soufferts d’abus, mais aussi pour des étudiants en travail social et en médecine. Elle annonçait aussi récemment via sa page Facebook qu’une autobiographie était en cours et porterait sur les abus sexuels dont elle a souffert, mais surtout de la manière dont elle a pu s’en sortir. Une lecture qui nous aiderait probablement à mieux comprendre d’où proviennent toutes ces images troublantes.

Vous pouvez vous procurer des imprimés de Suzzan Blac sur sa page RedBubble ou encore consulter son site web officiel pour plus d’informations.

Let Me Entertain You, 2010

Let Me Entertain You, 2010

Cette dernière toile est dédiée à toutes les victimes de l’industrie de la pornographie; pour les abusés et les victimes de la traite de cette atrocité acceptable qui non seulement souille ses victimes, mais la société dans son ensemble.

Une réflexion sur “Suzzan Blac

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s